Arthrose et exercices

L’arthrose affecte un très grand nombre de personnes avec l’âge. Tout comme l’arthrite, les principaux symptômes de l’arthrose sont la douleur et la rigidité articulaire. Cependant, ce sont deux pathologies très différentes puisque l’arthrose est causée par une dégénérescence et une perte du cartilage articulaire alors que l’arthrite est une maladie inflammatoire. Si vous pensez faire de l’arthrose, il est important de consulter un médecin pour en faire le diagnostic et vous diriger vers les traitements appropriés (antidouleurs, physiothérapie, chirurgie orthopédique). Outre les symptômes musculo-squelettiques, la douleur chronique associée à l’arthrose peut également affecter l’humeur et le sommeil.

L’arthrose peut être expliquée par des facteurs systémiques, tels que l’âge, la ménopause, les prédispositions génétiques, mais également par des facteurs mécaniques tels qu’une blessure, la faiblesse musculaire, des mouvements répétitifs ou une surcharge articulaire. Il est donc assez commun de voir des gens en surpoids ou athlètes de haut niveau avec cette condition.


Au niveau physiologique, l’arthrose débute par l’érosion du cartilage articulaire. Les cellules du corps tentent de réparer le cartilage, mais ne possèdent pas la faculté de le regénérer. Ceci contribue donc à la progression de la maladie. Avec le temps, il y a également production d’ostéophytes (petites « épines » osseuses) et de kystes au niveau de l’os sous-jacent.


Il n’existe pas de traitement pour guérir l’arthrose, ni pour complètement stopper sa progression, mais il est possible de la ralentir. Une des méthodes les plus efficace est l’exercice. De plus, l’exercice physique comporte de nombreux bénéfices secondaires comme la prévention du diabète, des maladies cardiovasculaires, de l’ostéoporose et même de la dépression.


Afin d’avoir un bon programme d’exercice personnalisé et adapté à vos besoins, votre médecin vous référera en physiothérapie. Voici tout de mêmes quelques trucs pour vous familiariser avec le sujet.

  1. Globalement, les exercices doivent viser le renforcement musculaire, l’endurance et la flexibilité au niveau de l’articulation visée.

  2. Faire des exercices aérobiques dont la charge est peu élevée. Par exemple, si on a de l’arthrose au genou ou à la hanche, il faut éviter la course qui provoque un impact très fort sur les genoux. On privilégie donc des sports à faible impact comme le vélo, la natation, la marche ou la danse.

  3. Il est important de considérer que les performances à l’exercice peuvent varier d’un jour à l’autre. Soyez indulgent avec vous-mêmes et écoutez votre corps.

  4. Il faut éviter de faire trop d’exercices. Si vous éprouvez des douleurs pendant l’exercice ou 1-2h après l’exercice, que votre articulation est enflée ou que vous vous sentez inhabituellement faible, c’est un signe que vous en faites trop!


Bibliographie


American Geriatrics Society, (2001). Exercise prescription for older adults with osteoarthritis pain: consensus practice recommendations. J Am Geriatr Soc 49, 808-823.

Arden, N., Nevitt, M., (2006). Osteoarthritis: Epidemiology. Best Pract Res Clin Rheumatol 20, 3-25.


Uptodate (2020). Overview of the management of osteoarthritis. https://www.uptodate.com/contents/overview-of-the-management-of-osteoarthritis?search=osteoarthritis&sectionRank=1&usage_type=default&anchor=H3729865440&source=machineLearning&selectedTitle=1~150&display_rank=1#H3729865440


9 views0 comments